Sono ODM | bal | sonorisation | animation | fêtes | mariages | soirées | D.J.


Articles taggés avec ‘public’

Belgorock de Manhay | Odeigne | samedi 2 octobre 2010

Publié le mardi 14 septembre 2010

Website : http://www.belgorockmanhay.be/

Festival à vocation à la fois transcommunautaire, puisqu’il mélange indifféremment des artistes de la scène rock wallons, bruxellois, flamands, germanophones, et à la fois locale, puisqu’il propose en avant-première un projet réalisé avec la participation d’handicapés mentaux du CEC La Hesse de Vielsalm.
Une belle initiative au cœur des Ardennes pour montrer que loin de tout régionalisme obtus, les régions les plus rurales peuvent également être les plus ouvertes d’esprit.

Avec :

The Choolers
http://www.myspace.com/thechoolers

Panic TV
http://www.myspace.com/panictvband

The Waow
http://www.myspace.com/thewaow

Too Tangled
http://www.myspace.com/tootangled

1060
http://www.myspace.com/1060music

Buenas Ondas
http://www.myspace.com/lasbuenasondas

Blue Velvet
http://www.myspace.com/bluevelvetbe

Pornorama
http://www.myspace.com/pornoramatheband
Sexsydvicious (After-Party)

Le Belgorock Manhay aura lieu le samedi 2 octobre 2010 à partir de 13h00, à l’Ecole d’Odeigne

(Manhay) sous chapiteau ; prix d’entrée de 15 euros en préventes (9 CC*) ou 20 euros sur place (12 CC*) ; entrée de l’after party uniquement, à partir de 23h00 : 5 euros.

Préventes:

Maison de la Culture Famenne Ardennes, Chaussée de l’Ourthe 74, 6900 Marche-en-Famenne (Tel. 084/327386), *Chèques Culture acceptés

Fnac Liège, Rue Joffre 3, 4000 LIège (Tel. 04/2327111)

Station Total Marc Borsu, rue du Vicinal 3, Manhay (Tel.086/455506)

Réservations en ligne:

Fnac.be: http://be.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Pop-rock-Folk-BELGOROCKMANHAY-BELGO.htm
Ticketnet.be: http://www.ticketnet.be/shop/fr/manif.asp?idmanif=3928&idtier=14

MCFA (Tel. 084/327386): http://www.maisondelaculture.marche.be/
INFOS: http://www.belgorockmanhay.be/
Contact: culturemanhay@live.be

Directions : sortie n°50 E25 Baraque de Fraiture, suivre les indications « Belgorock Manhay ».

The Choolers

En ouverture du festival, le projet « The Choolers », mixture singulière dont le secret est la complicité artistique et humaine entre personnes handicapées mentales et musiciens indépendants, prend sa source au CEC la Hesse situé à l’ancienne caserne de Rencheux à Vielsalm, et devient vite une plate-forme internationale avec des associations sœurs, suédoise (Inuti), et française (Remi), grâce au soutien du programme européen « Trio de Présidences ». Résultat : une musique éclectique explorant un large répertoire : du jaqzz au trip hop en passant par le hardcore ou le blues

râpeux d’un certain Tom Waits… Egalement au Recycl’Art le 30 septembre.

Pan!c TV
Panic TV, trio originaire de St-Vith, seul représentant de la Communauté Germanophone à l’affiche, fabrique un rock alternatif énergique depuis 2004, avec à son actif deux mini-albums, « Clean Machine » en 2007 et « Your Personnal Programme Guide » en 2009, des concerts au-delà de nos frontières en Allemagne et aux Pays-Bas, des apparitions sur différentes compilations et une sélection à Pure Demo, bref, Pa nic TV n’a rien d’un groupe de débutants et risque fort de perturber le début de sieste de l’après-midi.

The Waow

Même constat pour The Waow, toute jeune formation liégeoise auto-qualifiée et auto-proclamée « meilleur groupe de power pop » déjà très remarquée avec une première partie de Mass Hysteria, un démarrage en trombe sur la prestigieuse scène des Ardentes et aux Francofolies de Spa !

Une énorme ambition motive ces garçons sans complexes… Leur premier EP « Orange Supergreen » sort ce mois-ci.

Too Tangled
Duo gentiment graisseux (la guitare vintage de Roeland) et sauvagement charmant (le violon grinçant d’Eva), Too Tangled est la révélation flamande hors sentiers battus de cette année, ils sont donc au Belgorock Manhay, et ils étaient aussi au Pukkelpop… en train de faire la manche au milieu du public ! Leur prestation ressemble à une scène de ménage dans laquelle le rock garage a remplacé la vaisselle cassée et le rouleau à pâtisserie. Ça n’empêche pas leur premier simple « Frantic » d’avoir bénéficié de nombreux passages en radio (Studio Brussel et Pure FM) et un excellent accueil de l’album « The Magic Got Killed » le printemps passé.

1060
1060 c’est le code postal d’Ixelles mais il faut prononcer « ten-sixty » et dire « Buxcity » car là on attaque un folk soul jazzy de haute qualité et ça rigole plus, avec des musiciens de haut vol. Yeah woman ! Joy Simar possède la voix la plus suave et la plus intense qui existe en Belgique, enchaîne des prestations de classe (duo avec Senso au Belgavox, Polé Polé Festival, Couleur Café, …), et des passages radio sur toutes les chaînes nationales de bon goût. Album co-écrit avec Reonar Hadri, son producteur et co-équipier, « Fortunella » est sorti l’année passée.

Buenas Ondas
Buenas Ondas ou les bonnes ondes. Le groupe festif bruxellois aux couleurs latines met le feu, la bonne humeur, ils ont la pêche et l’envie de la partager. Un savoureux cocktail de musiques métissées (Reggae, Ska, Funky-Rap, …), associées à des textes engagés en français et espagnol,

composés de métaphores inspirées du quotidien qui oscillent entre les mélodies hispaniques de Houya One et le rap du Ché Güero argentin. Des tonnes de concerts explosifs en corps avec le public. « Pura Vida » sorti en 2008 et un nouvel album « La Lucha Sigue » depuis mai.

Blue Velvet
A la croisée d’un folk intimiste et d’une pop aventureuse, Blue Velvet, sorte de roadmovie lynchien entre harmonie et chaos, est né de la rencontre entre deux amoureux de bidouillages sonores et autres mélodies habitées. Le duo évoque une filiation étrange avec des groupes comme Dead Man Ray… On n’est donc pas étonné d’apprendre que Rudy Trouvé lui-même s’est retrouvé derrière les manettes de leur premier album « Level II », qui sort juste maintenant, avec le premier simple « Outside » bientôt sur les ondes.

Pornorama
La tête d’affiche et le pari fou du festival, c’est Pornorama, originaire de Gand, inconnu ou oublié en Wallonie. C’est néanmoins le groupe qui a le plus de bouteille, avec deux albums (« Under the Second » en 2005 et « Click Here » co-produit avec Stéphane Misseghers, le batteur de Deus, en 2009), une grosse centaine de dates en Belgique, France, Suisse, Pays-bas. Un come-back de circonstance en attendant une suite de carrière comparable à celle de Ghinzu, que seul le Belgorock pouvait oser et proposer. Quasiment une exclusivité, rock parfait, pop im parable, ça va déchirer.